Menu

Flash Infos

VERS L'EXTENSION DE LA COUVERTURE SOCIALE

Plus de 6000 jugements supplétifs remis aux bénéficiaires

Le processus vers une extension effective de la couverture sociale au secteur informel prend progressivement forme. La Caisse  Nationale de Sécurité Sociale, en collaboration avec l’ONG “Tous Unis pour le Développement (TUD)”, a fait établir plus de six mille  (6000) jugements supplétifs aux populations des tréfonds du pays ; Ce précieux document de base, sine qua non pour l’établissement d’une nationalité, d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité ouvre mille perspectives pour l’inclusion financière et la prise en compte des couches les plus vulnérables de la  population et jette les jalons vers la couverture sociale universelle.

Afin de  donner une idée claire de la raison de cette action sociale et de l’intérêt de cet investissement de la CNSS, Monsieur Justin PILANTE, représentant du Directeur Général de la CNSS, Madame Ingrid AWADE, a expliqué dans une interview sur site que :” Le Président de la République, Son excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, pour qui le bien être sociale des populations à la base est une préoccupation constante et permanente, souhaite vivement que l’on puisse travailler pour consolider le développement sociale et surtout consolider les bases de l’inclusion financière. Ces bases avaient déjà été, sur le plan de la sécurité sociale, posées par le nouveau code de sécurité sociale adopté en février 2011 et qui prévoyait déjà l’ouverture des prestations sociales du régime que gère la CNSS aux  travailleurs de l’économie informelle. Et la première problématique qui s’est immédiatement posée pour pouvoir concrétiser cette extension de la couverture sociale, c’était celle de l’identification physique des travailleurs de cette économie informelle. La Direction Générale de la CNSS a donc décidé, pour préparer l’adhésion de ces différents travailleurs au régime, d’accompagner toutes les initiatives qui vont dans le sens de leur identification. C’est ce qui a permis à la CNSS, sur la base de son action sociale prévu à l’article 78 du code de sécurité sociale, de soutenir l’ONG “Tous Unis pour le Développement (TUD) afin que des opérations foraines soient organisées, non seulement pour la délivrance des cartes nationales d’identité pour ceux qui ont déjà un acte de naissance, mais également pour la délivrance de jugements supplétifs tenant lieu d’acte de naissance. Et la présente cérémonie est, en quelque sorte, l’apothéose de cette première phase qui a pu faire établir 6875 jugements supplétifs sur l’ensemble du territoire national dont 160 ici à Vogan.”

Pour la remise symbolique des expéditions aux bénéficiaires, ce mardi 19 mars 2019, c’est toute une population de Vogan, heureuse et mobilisée, qui s’est retrouvée dans la cours de la préfecture de VO autour du préfet de la localité, Monsieur Kokou LEGUEDE qui était, entre autres, entouré pour la circonstance, de la Coordonnatrice des projets de l’ONG TUD, Madame Kafui AKPOVI, du Président du Tribunal de Vogan, Monsieur Efui DZIKUNU, du Commissaire Yaovi AKPOVI, représentant du Directeur de la Direction Générale de la Documentation Nationale (DGDN) et de Monsieur Justin PILANTE, représentant de Madame le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS).

Visiblement heureux de posséder enfin un document  juridique qui fait foi de leur naissance  et donc de leurs origines togolaises, les bénéficiaires sont passés, tour à tour et tout sourire, récupérer, sous les applaudissements nourris de la population, le précieux sésame qui leur ouvrent de multiples perspectives d’autonomisation.

L’évènement qui nous rassemble ce matin, Monsieur le Préfet et chers invités, a toujours été le cheval de bataille de notre structure, a indiqué, dans son discours, la coordonnatrice des projets de l’ONG TUD, Madame Kafui AKPOVI; il s’agit du problème de manque de pièces d’identité de nos concitoyens. Si certains vivent aujourd’hui dans la pauvreté, la précarité et le sous emploi, cela est tout simplement dû au fait qu’il n’ont aucune pièce d’identité pouvant leur permettre de s’inscrire dans une formation professionnelle, de demander un emploi, de signer un contrat quelconque avec des partenaires, d’immatriculer leurs biens ou de s’immatriculer eux mêmes auprès de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale pour bénéficier des différentes prestations qu’elle offre.”

Elle a donc salué  l’appui inestimable de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale qui aura permis à sa structure d’atteindre ses objectifs avec des résultats marquants qui impactent sensiblement sur le bien être sociale des populations.

A l’abord de son propos, après  le mot de sensibilisation de Monsieur KODJO, Responsable CNSS de la Division Régionale d’Aného, le Préfet de VO, Monsieur Kokou LEGUEDE a remercié tous les acteurs et partenaires qui ont permis à une frange de sa population de rentrer en possession d’un document administratif aussi important que le jugement supplétif.

Il a souhaité que ce genre d’efforts et d’actions qui répond aux orientations du Programme Nationale de Développement (PND) induit par le chef de l’État se poursuive, se pérennise et s’étende à l’obtention par les populations vulnérables de l’ensemble des documents administratifs.

L’ambiance à cette cérémonie a été entretenue par les femmes du groupement solidaire AGBEGNON de Vogan.